Pourquoi le mot "MASSAGE" est entre guillemets?

En septembre 2001,j'étais en France pour répondre à des gens qui avaient besoin de mes services et aussi pour découvrir de nouvelles horizons.

C'est là-bas que mon chemin a croisé celui de mon marabout,Serigne Mouhamadou Mourtada ibn Ahmadou Bamba.Il était reçu par un groupe de mes amis qui m'avaient aussi convié à la ziara qui devait avoir lieu à Aulney sous bois.

Quand le vénéré Cheikh est sorti pour que les gens puissent venir le saluer,j'ai vu ,à sa façon de se déplacer qu'il souffrait terriblement des genoux .Alors ,tout bas j'ai fais le voeux suivant::"Que Dieu me mette en face de cet homme pour que je puisse lui offrir ce que je peux faire ..."

En effet je savais pouvoir le soulager ou alors lui être d'un grande utilité.

Quelques années plus tard mon chemin croisa aussi , dans le cadre de mes activités,celui de serigne Mbacké Sokhna Lo ibn Serigne Cheikh Gaïndé Fatma.

Je lui fis ma séance qu'il trouva tellement bien qu'il a demandé si Serigne Mourtada me connaissait!

Je lui répondis que bien qu'il(serigne Mourtada) soit mon marabout il ne connaissait pas mes activités.Serigne Mbacké Sokhna Lo demanda alors à Kamal Fall,un Talibé mouride très proche de lui et qui m'avait conduit à lui "de tout faire pour que Serigne Mourtada me connaisse".

C'est ainsi que deux semaines plus tard je recevais un coup de fil me demandant de m'approcher de mon vénéré marabout ,Serigne Mourtada Mbacké.

J'arrivais alors à Touba où je fus reçu par un fils du marabout , du nom de Serigne Fallou Mbacké ibn Mourtada.Celui-ci , qui m'attendait avec Mr Kamal Fall , me conduisit auprès du cheikh qui était à sa résidence de Ndam.

Arrivés à Ndam ,nous fûmes annoncés:"Le marabout ne recevra plus personne ce soir sauf Serigne Fallou ibn Serigne Mourtada et ceux qui l'accompagnent".(c'est-à-dire Kamal Fall et moi-même).

Tous les regards se tournérent alors vers nous.Une dame s'avança vers nous et me toisa:

-N'est-ce pas là mon bienfaiteur,dit-elle?

-Je ne vous reconnais pas ,Madame!répondis-je

-N'est-ce pas vous qui habitez Saint-Louis du Sénégal?continua-t-elle

-En effet ,madame!répliquè-je.

Alors,me remettant la monnaie qu'elle avait en main et qu'elle destinait au marabout,elle me dit ;"C'est mon "ziar"!et elle continua à l'attention de la foule de visiteurs du marabout:"c'est lui qui m'a soigné alors que j'avais fait le tour de tous ceux que je connaissais comme medecins ou docteurs et que personne ne parvenait à me soulager.Entre le moment où l'on préparait le café et celui où on l'a servi,je n'ai plus rien senti jusqu'à présent!

Puis ,revenant à moi ,elle précise:"Je suis la maman de ton ami Djily Gueye".

En effet je me rappelais bien d'elle!!Djily était l'ami de mon ami Ibrahima Khalil Lô ibn Serigne Hamzatou Lô de Ngabou

Me prenant alors la main Serigne Fallou me conduisit hors de la foule et me dit sur un ton de confidence:"Kamal m'a dit beaucoup de bien sur ce que tu fais mais tu dois savoir ceci avant d'aller plus loin:Si le marabout apprécie bien ce que tu fais ,ce sera toujours bien à l'avenir,mais s'il dit que ce n'est rien ce sera à l'avenir insignifiant,même si le monde entier pense le contraire!Qu'en penses-tu?"

Je pensais bien sûr que je n'avais pas fais tout ce trajet pour m'en retourner pour cela...et puis, j'avais tellement confiance en ce que j'avais l'habitude de faire que je ne pensais pas qu'un seul instant que quelqu'un puisse penser que cela ne valait rien!

Je le dis à Serigne Fallou et nous fûmes introduits auprès de Serigne Mourtada.

Après la " ziara"et les salutations d'usage le marabout me posa beaucoup de questions et finit par se préter à ma séance de "massage"...Il me préta beaucoup d'attention et au bout d'un moment il dit:"oui,je vois que c'est une sorte de massage mais ce n'en est pas  seulement cela...Il y a autre chose.Mais celui qui te regarde faire crois avoir affaire à un masseur."

Il m'apprécia trés bien et Serigne Fallou me confia à la sortie:"Ce qui m'a le plus séduit c'est que le marabout ait accepté que vous le touchiez la premiére fois qu'il vous a vu!En  ce qui me concerne je veux bien profiter de votre séance de massage!!.

Déjà comblé par le fait que mon marabout m'ait permis de lui faire cette séance et de toucher son noble corps,j'acceptais de le faire pour son fils également.

Ce dernier apprécia tellement qu'il ne me lâcha pas avant de faire faire des séances pour ses femmes et ses enfants dont un venait de subir un accident (il était tombé d'un véhicule en marche et avait trés mal avec beaucoup d'égratignures sur tout le corps).

Je passais ainsi deux jours chez Serigne Fallou où je passais pour un faiseur de miracle .Les proches talibés voulant profiter de la situation s'approchèrent de moi.Je dû les arrêter en leur disant que ce que j'avais fait pour le marabout était une exclusivité.

Voila pourquoi le mot massage est mis entre guillemets pour dire que plus que cela c'est une forme de thérapie qui nous permet de soigner ,oui guérir vraiment ,beaucoup ,beaucoup de maladies et parfois même et souvent ,là où la médecine dite "moderne" reste impuissante.

N'aurait été le secret médical,nous aurions pu citer énormément de malades guéris par nos séances , à l'étranger et sur le territoire nationale. 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 2012-08-02 20:21:55

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×